La formation continue, levier d’employabilité face à la crise

La pandémie de Covid-19 a fortement impacté l’ensemble des secteurs, plongeant l’économie dans un contexte d’incertitude. Face à cela, les professionnels RH ont constaté de nettes évolutions quant aux attentes de leurs collaborateurs, qui plébiscitent plus que jamais la formation continue. Le point avec le Groupe IGS Formation Continue.

Comp and ben

Le point sur la situation actuelle

Les répercussions de la crise de Covid-19 se font sentir dans de nombreux aspects de notre vie, à commencer par l’emploi. En effet, selon Pôle Emploi, pas moins de 840 000 demandeurs d’emploi supplémentaires ont été enregistrés en avril dernier, tandis que l’Organisation mondial du travail (OIT) annonce que plus d'un jeune sur six se retrouve sans emploi du fait de la crise sanitaire. Les prévisions, si elles ne sont, à ce jour, pas alarmistes, font tout de même part d’une récession économique conjuguée à un chômage accru.

Conscients de cette situation, les salariés ont mis à profit le temps passé en confinement pour revoir leurs priorités. Des études ont ainsi montré une volonté d’adapter leur parcours professionnel aux évolutions du marché actuel, voire d’envisager une reconversion, notamment au travers d’une montée en compétence rendue possible par la formation continue. Différents plans de relance viennent appuyer ce dispositif qui fait, plus que jamais, office de levier d’employabilité et d’évolution professionnelle.

La formation continue facilitée par la digitalisation du parcours

La crise de Covid-19 et le confinement ont permis de donner un coup d’accélérateur dans le virage numérique, sur notre façon de travailler et de nous former. La formation à distance a en effet pris de l’ampleur. Une étude réalisée par Edflex montre cet engouement :

  • 88 % des personnes interrogées déclarent vouloir se former par eux-mêmes après le confinement ;
  • 87 % d’entre elles voient le confinement comme une opportunité pour la mise en place d’un plan de formation digitale ;
  • 91 % estiment que le confinement a révélé la nécessité de la formation digitale en entreprise.

#1 Le digital learning

Le digital learning connaît ainsi une nouvelle dynamique qui permet à la formation continue d’élargir son champ d’action. Il permet d’assurer en toute circonstance une continuité pédagogique, que ce soit pour les étudiants, les demandeurs d’emploi ou les personnes en activité. La formation continue à distance est en effet accessible à tous, en tout lieu, à tout moment, et sur tout support.

#2 Le FNE

Les pouvoirs publics se sont engagés à faciliter l’accès à la formation, en assouplissant notamment le FNE-Formation, dont l’enveloppe a été augmentée sur 2020-2021. Ce dispositif est destiné aux salariés en activité partielle et qui sont confrontés à des mutations économiques et professionnelles. Les entreprises et les branches professionnelles en situation de sous-activité prolongée, voire en arrêt total d’activité, ont pu demander à bénéficier du FNE-Formation en plus de l’activité partielle. Les coûts pédagogiques étaient alors pris en charge à 100 %.

#3 Le CPF

Le CPF permet aux salariés, ainsi qu’aux demandeurs d’emploi, de suivre une action de formation. Depuis le 1er janvier 2019, vous cumulez des euros (et non plus des heures comme ce fut le cas auparavant) afin de prendre en charge votre formation. C’est l’occasion d’acquérir de nouvelles compétences. Le CPF fait ainsi office d’outil de sécurisation du parcours professionnel.

En conclusion, la formation continue s’avère être un des leviers les plus efficaces actuellement pour assurer le maintien de l'employabilité dans un contexte incertain. Si vous souhaitez devenir acteur de votre parcours, consultez les formations proposées par le Groupe IGS Formation Continue