Comment se reconvertir professionnellement à 30 ans ?

Ce n’est pas parce qu’on a réussi ses études et qu’on a trouvé du travail après avoir obtenu son diplôme que l’on est forcément épanoui dans son travail. On peut se rendre compte, après quelques années, que la voie choisie ne correspond finalement pas vraiment à ce que l’on a véritablement envie de faire. Pour autant, il faut garder un esprit positif : vous êtes encore jeune et vous avez d’autres voies à explorer pour changer de carrière. Si vous avez la trentaine et que vous voulez changer de métier, voire de secteur, découvrez notre feuille de route pour réussir le défi de la reconversion professionnelle à 30 ans !

reconversion

Pourquoi se reconvertir à 30 ans ?

Après avoir fini vos études, comme la plupart des jeunes diplômés, il vous a peut-être tardé de devenir indépendant financièrement et d’intégrer le marché du travail par la grande porte. Cette ambition vous a peut-être conduit à faire un métier que vous n’avez plus envie d’exercer. Les raisons peuvent être multiples : poste qui ne vous passionne pas ou plus, qui ne vous offre aucune perspective d’avenir ou absence de possibilités d’évolution professionnelle.

C’est souvent une fois arrivé à la trentaine, et après quelques années d’expérience, qu’on réalise que le facteur financier n’est pas le seul qui entre en jeu dans le choix d’un métier, et que l’épanouissement professionnel n’est pas un luxe mais un besoin vital. C’est d’autant plus important qu’avec les différentes réformes des régimes de retraite, l’âge minimal de départ à la retraite a été progressivement relevé de 60 à 62 ans, tandis que l’âge du taux plein « automatique » est passé de 65 à 67 ans.

Bien que chaque situation soit différente, la reconversion professionnelle à 30 ans peut être également simplifiée par un facteur déterminant, à savoir : l’absence d’engagements. En effet, il est très courant, à l’âge de 30 ans, de ne pas avoir fondé de famille et de ne pas avoir contracté d’emprunt pour acheter un logement. Si c’est votre cas, cette absence de contraintes est une force car vous êtes plus souple et saurez mieux vous adapter. C’est le moment idéal pour changer de voie.
 

Comment se reconvertir à 30 ans ?

Une fois que la décision de vous reconvertir est prise, il ne reste plus qu’à étudier les différentes options de reconversion et choisir celle qui convient le mieux à votre profil et vos aspirations. Bien que ce processus ne soit pas à prendre à la légère, il n'y a aucune raison de l’appréhender. Il suffit de prendre le temps nécessaire pour étudier votre projet de reconversion et élaborer un plan bien ficelé, afin de vous offrir les meilleures chances de réussir.

Tout d'abord, avant de décider quel métier vous convient le mieux, vous devrez faire une auto-évaluation. Celle-ci vous servira principalement à mieux vous connaître (traits de personnalité, centres d'intérêt, etc.) et à définir vos aptitudes et valeurs liées au travail. Pour cela, un bilan de compétences avec un organisme spécialisé est l’idéal. L’étape suivante consiste en l'exploration et l’évaluation de toutes les options possibles. Quel que soit le domaine ou la profession que vous choisissez, vous devrez recueillir un maximum d'informations, notamment en ce qui concerne les tâches à réaliser, la rémunération, les perspectives de carrière, etc. Il est important d’étudier attentivement tous ces facteurs, pour rectifier rapidement le tir en cas d’erreur.

Focalisez-vous sur les secteurs d'activité qui vous permettent de joindre l’utile à l’agréable, à savoir : une rémunération financière attractive et une grande satisfaction sur les plans personnel et professionnel. Enfin, lorsque vous pensez à changer de carrière, tenez également compte de vos compétences transférables. Par exemple, si au cours de vos études supérieures vous avez pu acquérir des connaissances en marketing numérique, cela peut vous offrir une polyvalence que vous pouvez utiliser comme tremplin vers un autre métier pour lequel vous nourrissez un réel intérêt !

Etudiez vos compétences et vos savoir-être et demandez-vous : « comment puis-je mettre en valeur ce que je sais faire et mes qualités humaines dans un autre secteur ? ».

La reconversion à 30 ans, avantages et inconvénients

Changer de carrière à 30 ans vous donne la possibilité de vous réinventer en vous consacrant à une carrière qui vous passionne. En prenant plaisir dans votre travail, vous serez plus productif et les chances d'évolution de votre statut professionnel et de votre rémunération seront plus grandes. Par ailleurs, la trentaine est une période où vous savez très bien ce que vous voulez tout en étant encore jeune. Vous disposez donc de tous les éléments nécessaires à une transition réussie d'une activité à une autre.

Cependant, attention aux pièges de la reconversion professionnelle ! Notamment, l’idéalisation du métier ou du poste visé peut déboucher sur une grosse déception. C’est la raison pour laquelle il faut avoir un projet de reconversion réaliste et bâti sur des bases solides et des informations fiables. Il faut notamment garder à l’esprit qu’une reconversion professionnelle a un coût et peut être associée à une perte de revenus à court ou moyen terme. Vous pouvez, ainsi, être amené à réévaluer votre niveau de vie, ne serait-ce que temporairement. Etes-vous prêt à faire ce sacrifice ? Quoi qu’il en soit, vous devez être bien préparé sur le plan financier pour éviter ces problèmes.

Choisir la formation continue

En tant que salarié, vous pouvez disposer de votre CPF (Compte Professionnel de Formation). Sur votre CPF, vous pouvez cumuler de l’argent (jusqu’à un plafond de 5000 €) pour financer vos formations tout au long de votre vie professionnelle et vous n’avez pas besoin de l’accord de votre employeur pour vous en servir. L’autorisation n’est nécessaire que si la formation se tient durant vos heures de travail. Autre avantage du CPF : il vous appartient, ce qui veut dire que vous conservez les heures acquises même lorsque vous changez d’entreprise ou que vous perdez votre emploi.

Avec votre CPF, vous pouvez notamment suivre une formation inscrite au RNCP, faire un bilan de compétences ou obtenir une VAE. C’est l’opportunité de faire le point sur votre situation, d’acquérir de nouvelles compétences et d’améliorer considérablement vos chances de réussir votre reconversion professionnelle, et ce, sans être obligé de démissionner.

Réorientez-vous avec le Groupe IGS

​​​​​​​Vous avez 30 ans et vous songez à entamer une reconversion professionnelle ? Nous vous invitons à découvrir les formations continues proposées par le Groupe IGS. De la communication à l’informatique, en passant par les ressources humaines, le management d’entreprise ou encore le commerce et le marketing… vous aurez accès à des domaines attractifs et stratégiques, au rythme de développement rapide, qui vous permettront de concrétiser votre projet de reconversion dans les meilleures conditions possibles.

Parmi les secteurs porteurs dans lesquels nous proposons des formations continues, on retrouve notamment les ressources humaines et la gestion de la paie, le management, le commerce et le marketing, la communication ou encore l’informatique.