Technicien paie

Retour au catalogue

Maîtriser l'ensemble des procédures légales liées au bulletin de paie

Partager cette formation :

  • Facebook
  • Twitter
  • Viadeo
  • Linkedin

Objectifs pédagogiques

  • Maîtriser et appliquer toutes les étapes de la réalisation de la paie dans le respect du droit
  • Paramétrer efficacement les logiciels de paie
  • Gérer les déclarations sociales et fiscales
  • Faire les liens entre la paie et la comptabilité

Profil

Toute personne souhaitant acquérir l'ensemble des compétences nécessaires à l'exercice de la paie en entreprise, centre de services partagés ou cabinet d'expertise comptable comme technicien ou gestionnaire de paie...

Pré-requis / Conditions d'admission

Cette formation réclame d'occuper un poste en RH ou d'afficher une expérience en RH.


Cette formation s'inscrit dans les parcours suivants :


  • Introduction au bulletin de paie

    Le bulletin de paie

    • Sous quelle forme, matériel / dématérialisé, mentions obligatoires, mentions interdites
    • Les différents modes de rémunération
    • La structure du bulletin

    Paiement du salaire

    • Périodicité
    • Acompte
    • Preuve

    La structure du bulletin

    • Le salaire brut
    • Les taux de cotisations
    • Les différents plafonds
    • Net social, net fiscal, net à payer
  • Détermination du salaire brut et des absences

    Le salaire brut

    • La rémunération minimale (SMIC, Minimum conventionnel)
    • Le décompte du travail effectif - travail effectif et temps de présence
    • L'incidence de la durée du travail : les principes découlant de la loi de mensualisation, les durées légale et conventionnelle
    • Les régimes particuliers (forfait annuel en jours de cadres)
    • Les heures supplémentaires, les heures complémentaires et le repos compensateur
    • Les autres majorations

    Le traitement des absences

    Le chômage partiel

    Les sommes isolées

  • Calcul et contrôle des charges sociales

    La gestion des cotisations sociales patronales et salariales

    • Maîtriser la notion d'assiette de cotisation et de plafond
    • L'assiette Sécurité Sociale
    • L'assiette CSG/RDS
    • Le plafond de la Sécurité Sociale
    • Les différentes rubriques de cotisation (URSSAF, CSG et RDS, Pôle Emploi, APEC...)
    • Les différents taux de cotisation
    • Articuler les bases CSG/RDS et la taxe de prévoyance employeur (8 %)
    • Les autres différentes bases
    • Gérer les écarts entre assiettes fiscales et sociales

    La réduction des charges

    La gestion des cotisations des régimes de retraite complémentaires cadre et non-cadre (AGIRC, ARRCO...)

    Le forfait social

    Les bordereaux de cotisations (URSSAF, Pôle Emploi, Caisses de retraites...)

  • Avantages en nature et frais professionnels

    Les avantages en nature

    • Les règles d'évaluation des avantages en nature
    • Les différents avantages en nature

    Les règles de remboursement des frais professionnels

    • Frais de transport entre le domicile et le lieu de travail : aide patronale (Art. 20 de la Loi de Finance SS 2009)
    • Mutuelle et contrat groupe
    • Primes et gratifications
    • Pourboires - Commissions
    • Les cadeaux et autres avantages distribués par le CE
    • Les libéralités faites par l'entreprise aux salariés
    • Autres éléments soumis à cotisation
    • Sommes isolées
  • La gestion des IJSS
    • La notion d'assuré social
    • La détermination de l'IJSS maladie, maternité, paternité, accident du travail
    • La maladie
    • La maternité et la paternité
    • L'accident du travail, trajet et maladie professionnels
    • Le temps partiel thérapeutique
    • La gestion des indemnités journalières en paie
    • Synthèse sur l'ajustement des garanties de salaire sur le net habituel
  • Saisie et cession sur salaire
    • Définition de la saisie
    • Définition de la cession
    • Quotités du salaire cessibles ou saisissables
    • Les sommes concernées
    • Procédure de cession
    • Procédures de saisie
    • Autres procédures de recouvrement des créances sur les salaires
  • Eléments de paie et fiscalité

    Check-list des rubriques de paie soumises totalement ou partiellement à l'IRPP

    • Un focus sur les sommes versées lors d'une rupture conventionnelle, d'une transaction ou d'un départ en retraite

    Check-list des rubriques de paie non soumises à l'IRPP

    Optimisation fiscale et sociale de la rémunération du salarié

    Optimisation de la rémunération du dirigeant : dividende / rémunération

  • Gestion des différents soldes de tout compte

    Les formalités liées au départ du salarié

    L'indemnité de préavis

    L'indemnité compensatrice de congés payés et solde de RTT

    Les indemnités spécifiques liées au motif du départ

    • Indemnité de licenciement
    • Indemnité de départ et de mise à la retraite
    • Indemnité de fin de contrat
    • Indemnité de rupture conventionnelle

    Les limites d'exonération fiscales et sociales  des indemnités de rupture

    La portabilité de la prévoyance et de la complémentaire frais de santé

  • Les contrats de travail particuliers

    Les paies particulières liées à un statut

    • Dirigeant, gérant avec cumul de mandats sociaux
    • VRP
    • Multi employeurs

    Les paies spéciales liées à une CCN

    • Etude des CCN traitées en cabinet comptable
    • Bâtiment et travaux publics, coiffure, HCR, boulangerie, employés de maison, organisme de formateurs, cabinet d'avocat, garage...

    Les contrats aidés

    • Les principaux contrats aidés avec exonérations totales ou partielles de charges
    • Contrat d'apprentissage
    • Contrat de professionnalisation
  • La Déclaration Sociale Nominative

    Comprendre la DSN et ses enjeux

    Les déclarations intégrées à la DSN

    • Mensuelle
    • Evènementielle

    Identifier et optimiser les contrôles d'informations transmises chaque mois

    La déclaration des cotisations à travers la DSN

    Les seuils d'effectifs et le paiement des charges sociales

    La DADS-U et la DSN

  • Droit de la formation et cotisations

    1 Définitions repères

    2 Loi du 5 septembre 2018

    Entreprises et collecte

    • Financement de la formation professionnelle et de la taxe d'apprentissage
    • Rôle des opérateurs de compétences - OPCO et autres acteurs
    • Collecte unique nationale

    Dispositifs de formation

    • Plan de développement des compétences
    • Autres dispositifs
    • CPF (CPF, CPF VAE, CPF bilan de compétences, CPF de transition professionnelle
    • Promotion reconversion par alternance - Pro A
    • Préparation Opérationnelle à l'Emploi
    • Rôle des/de l'IRP
  • La préparation du contrôle URSSAF

    Les missions de l'URSSAF

    • La collecte des cotisations sociales
    • La lutte contre le travail inégal
    • La prévention et le traitement des difficultés de paiement des entreprises
    • La promotion des politiques de l'emploi
    • L'encaissement des cotisations et contributions
    • Le compte de tiers
    • La gestion de la Déclaration Préalable à l'Embauche (DPAE)
    • La DSN

    Le rôle de l'inspecteur et du contrôleur

    • Le contrôle et la vérification des déclarations
    • Les informations et conseils auprès des entreprises
    • La recherche du travail dissimulé
    • La recherche du travail illégal et de la fraude

    La charte du cotisant

    Le contrôle URSSAF

    • Les phases du contrôle
    • Les documents contrôlés
    • Les éléments de paie contrôlés

    Les procédures et les voies de recours

    Le rescrit social

  • Les écritures comptables de la paie

    Le cycle personnel dans les états financiers

    • Le rappel des principes comptables
    • Les états financiers impactés par la paie
    • Les comptes concernés

    Les éléments constitutifs de la paie

    • La rémunération brute
    • Les autres éléments
    • Les charges sociales

    La comptabilisation des frais de personnel

    • Les différentes étapes de l'enregistrement dans le temps
    • Les écritures comptables du cycle complet de la paie
    • La comptabilisation d'événements / montants particuliers

    Le contrôle des frais de personnel

    • Le contrôle de fin de période et à la clôture d'exercice
    • La justification des comptes
    • Le recensement des charges à payer ou des produits à recevoir
    • Le contrôle du cycle personnel en "audit"

  • Financement personnel - Co-financement

    Pour être certain d'intégrer la formation que vous souhaitez, nous vous invitons à envisager la solution d'un financement personnel en parallèle de toute autre démarche de recherche de financement.

    Dans le cadre d'un financement personnel, le Groupe IGS Formation Continue vous consent une réduction de 20 % sur le montant global de la formation.

    Grâce au partenariat que nous avons développé avec certaines banques, vous pouvez bénéficier d'un "prêt études" à taux très préférentiel.

    Sachez enfin que vous disposez aussi de la possibilité de déduire l'investissement formation de votre revenu fiscal (frais réels).

  • CPF (Compte Personnel de Formation)

    Le compte personnel de formation (CPF) s'adresse à toute personne (salarié, demandeur d'emploi, fonctionnaire...), tout au long de sa vie active, pour suivre une formation qualifiante.

    Depuis le 1er janvier 2019, il est alimenté en euros et non plus en heures et les heures disponibles à cette date ont été transformées en euros à raison de 15 € par heure.

    Pour consulter vos droits : www.moncompteformation.gouv.fr

    Le CPF est alimenté automatiquement à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l'année par le salarié dans la limite d'un plafond (par exemple 500 euros par an pour un salarié dans la limite de 5 000 euros). Les droits restent acquis même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi.

    Chacun peut mobiliser son CPF pour financer :

    • Une partie d'une formation diplômante - titre certifié RNCP (financement à compléter avec d'autres dispositifs),
    • Un Certificat de Maîtrise de Compétences pour suivre un bloc de compétences issu d'un titre,
    • Un accompagnement personnalisé proposé dans le cadre d'une démarche de Validation des Acquis de l'Expérience (VAE).

    Vous n'avez pas assez de droits CPF/DIF pour financer votre formation entièrement ? Sachez qu'ils peuvent être complétés par des financements complémentaires aussi appelés abondements ou dotations. Des accords d'entreprise, de groupe ou de branche professionnelle, mais également des partenaires sociaux, d'un Opca interprofessionnel peuvent prévoir des abondements.

  • Plan de développement des compétences

    Le coût de votre formation peut être pris en charge dans le cadre du plan de développement des compétences (ex-plan de formation) de l'entreprise. La décision appartient à l'employeur qui finance en direct ou par l'intermédiaire de son OPCO pour les entreprises de 11 salariés et moins.

  • CPF de transition professionnelle

    Mis en place depuis 1er janvier 2019 en remplacement du Congé Individuel de Formation (CIF), le CPF de Transition Professionnelle permet aux salariés souhaitant changer de métier ou de profession de financer des formations certifiantes en lien avec leur projet. C'est une modalité particulière de mobilisation du Compte Personnel de Formation.

    Les conditions pour bénéficier du CPF de transition professionnelle

    • Vous êtes en CDI : justifier d'une ancienneté d'au moins 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 mois dans l'entreprise, quelle qu'ait été la nature des contrats de travail successifs.
    • Vous êtes en CDD : justifier au cours des 5 dernières années et à compter de la date de début de formation de votre qualité de salarié pendant 24 mois consécutifs ou non sous contrat de droit privé, dont 4 mois consécutifs ou non sous CDD, dans le secteur privé, au cours des 12 derniers mois.

    Par dérogation, des modalités particulières d'ancienneté sont prévues pour les salariés souhaitant réaliser leur projet de transition à l'issue de leur CDD (conditions similaires à l'ancien congé individuel de formation).

    Le CPF de transition professionnelle est géré, depuis le 1er janvier 2019, par les Fongecif. En 2020, de nouvelles structures, les commissions paritaires interprofessionnelles régionales prendront le relais pour la gestion des demandes.

    Démarches

    • Contacter votre Fongecif pour obtenir le dossier de demande de financement à compléter
    • Demander une autorisation d'absence à votre employeur au plus tard 4 mois avant la date de début de la formation dans le cadre d'un CDI
    • Effectuer les démarches d'admission auprès du Groupe IGS Formation Continue et faire remplir à l'organisme le volet le concernant
    • Déposer votre dossier au plus tard 2 mois avant le début de la formation

Organisation pédagogique

  • Formation en présentiel à temps partiel

Elle s'inscrit dans le parcours Gestionnaire de Paie.

Méthodes pédagogiques

Cette formation permet le développement des capacités personnelles et professionnelles en alternant apports théoriques et méthodologiques, autodiagnostic, partage d'expériences et de bonnes pratiques entre pairs, mises en situation, entraînement à réaliser...

  • CMC Paie
    • Le Certificat de Maîtrise de Compétences Paie (CMC) répond à un enjeu d'expertise métier.
    • Il est délivré sur la base de la présentation d'un portefeuille de compétences attestant que les compétences sont maîtrisées et mises en œuvre.
    • La certification CMC Paie est capitalisable en vue de l'obtention du titre certifié par l'Etat de niveau II (Bac + 3) Chargé d'Administration des Ressources Humaines (Bachelor RH) ou du titre certifié par l'Etat de niveau III
      (Bac + 2) Gestionnaire de Paie, sous réserve des pré-requis académiques.

Lyon

Durée

20 jours

Tarifs

4 590,00 € HT

Certification : 800,00 € HT

Codes CPF

Salariés : 247391
Demandeurs d'emploi : 247391

Prochaines dates

  • Nous consulter

Ce programme est susceptible d'être ajusté en fonction du profil des participants.

Paris

Durée

20 jours

Tarifs

4 590,00 € HT

Frais de dossier : 120,00 €

Certification : 800,00 € HT

Codes CPF

Salariés : 247391
Demandeurs d'emploi : 247391

Prochaines dates

  • Nous consulter